Post Format ArchivesGalerie

ANAXAR : L’entreprise togolaise récompensée lors de la 1re édition des Africa Supply Chain Awards

Au Sénégal, la 1ere édition des Africa Supply Chain Awards a récompensé le 6 mai 2023 l’entreprise togolaise de transport routier, ANAXAR.

Cette entreprise fondée par les Togolais Arnold AMOUZOU et Marc BIEGNIEBE a notamment décroché le prix de « l’entreprise la plus performante dans le domaine du transport routier ».

Le choix du jury s’est porté sur ANAXAR en raison de son innovation, de sa fiabilité et de sa capacité à offrir des solutions de transport durables et efficaces.

Arnold AMOUZOU et Marc BIEGNIEBE se sont réjouis de cette récompense. Ils ont exprimé leur fierté et leur gratitude à l’endroit des organisateurs.

Les deux cofondateurs de l’entreprise ont montré que la passion, la créativité et la détermination pouvaient conduire à la réussite.

ANAXAR, une fierté togolaise et africaine

La victoire d’ANAXAR est un exemple inspirant de réussite entrepreneuriale au Togo et en Afrique.

Elle montre aux entrepreneurs qu’il est possible de réussir dans des secteurs dominés par les entreprises étrangères.

A travers leur prix, Arnold AMOUZOU et Marc BIEGNIEBE montrent que les jeunes Africains ont un rôle important à jouer dans la construction d’un avenir économique prospère pour le continent.

Notons que ANAXAR est spécialisée dans la digitalisation du transport. Elle a mis en place une plateforme digitale pour mettre en relation les propriétaires de marchandise et les transporteurs.

L’importance de l’assurance en transport

En proie à de nombreuses difficultés, le transport en Afrique est une activité dont l’importance n’est plus à démontrer. Les enjeux de cette activité sont énormes au vue des nombreuses tracasseries que les marchandises subissent tout au long de la chaîne logistique.

Face à ces diverses contraintes intervient l’assurance marchandises transportées.

L’assurance marchandises transportées a pour objet de garantir les dommages aux marchandises pendant leur transport à hauteur du préjudice justifiée dans la limite de la valeur assurée indépendamment de toute notion de responsabilité contractuelle du transporteur.

Afin de prendre conscience de l’importance de s’assurer, les opérateurs économiques doivent connaître les risques inhérents au transport de marchandises qui sont :

  • Les risques ordinaires :

Il s’agit de l’incendie ou de l’explosion, des évènements majeurs comme l’accident du camion, de l’humidité ou de la mouille des marchandises, du vol, la contamination, la casse ou la perte, la piraterie, la mauvaise manutention ou stockage.

  • Les risques exceptionnels :

Ils représentent principalement les risques de guerre ou de conflit, les engins et armes de guerre, la capture, les émeutes, le terrorisme ou encore les mouvements de grève.

En Afrique Subsaharienne, le préacheminement des matières premières et le post-acheminement des produits finis font face à des obstacles qui sont inhérent au continent :

  • Le manque d’infrastructures de transport ;
  • L’état délabrée des routes ;
  • L’utilisation des camions vieillissants ;
  • L’insécurité née de l’instabilité socio-politique dans plusieurs pays Africains ; etc…

Pour y remédier la souscription a une assurance marchandises transportées par les opérateurs économiques est primordiale.

Avantages de l’assurance sur marchandises transportées :

  • Protection de l’investissement des opérateurs économiques contre les éventuels retards, pertes et dommages ;
  • Indemnisation après constat de l’avarie subie par les marchandises ;

Cependant lorsqu’un opérateur économique décide de souscrire à une assurance marchandises transportées, il doit savoir que le coût de l’assurance dépend de :

  • La nature de la marchandise ;
  • La nature de l’emballage ;
  • Le mode de transport ;
  • L’itinéraire assurée ;
  • La nature des garanties couvertes ; etc…

En transport routier de marchandises, les garanties qui couvrent les dommages sont de deux types :

  • La garantie accidents caractérisées couvre les conséquences d’évènements majeurs subies par les marchandises ;
  • La garantie tous risques couvrent les dommages et pertes matériels, les pertes de poids ou de quantité, les disparitions et les vols à l’exception des exclusions visées par la police.

Quelle que soit la garantie souscrite, sont exclus des risques couverts :

  • Le vice propre de la marchandise, freinte de route ;
  • Le défaut, l’insuffisance ou l’inadaptation de l’emballage ;
  • L’arrimage défectueux des marchandises à l’intérieur des caisses ou conteneurs ;
  • La faute intentionnelle de l’assuré ;
  • Les infractions douanières ; etc…

Bien que la réglementation de certains pays d’importation exige que l’assurance transport soit couverte auprès d’une compagnie d’assurance transport de ces pays, l’assuré peut passer par différents intervenants pour s’assurer tels que :

  • La compagnie d’assurance du pays d’origine ;
  • Le professionnel de transport commissionnaire ou transitaire ;
  • L’agent d’assurances qui est le mandataire d’une compagnie ;
  • Le courtier d’assurance qui est le mandataire des clients auprès des compagnies d’assurance.

En passant par ces différents intervenants, l’assuré pourra désormais souscrire à une police d’assurance qui est la preuve matérielle du contrat passé entre lui et l’assureur, à travers le paiement d’une prime d’assurance qui est la somme payée par l’assuré en contrepartie des garanties accordées par l’assureur.

Les polices d’assurance sont de natures diverses :

  • La police au voyage assure au coup par coup et s’impose à une expédition unique ;
  • La police à alimenter est adapté pour les contrats commerciaux dont on connaît le montant, la fréquence des expéditions, la nature du voyage et le mode de transport et permet de négocier le montant de la prime ;
  • La police d’abonnement peut-être à application facultative ou obligatoire et est renouvelable par tacite reconduction ;
  • La police tiers chargeur est une souscription à une garantie couvrant les dommages aux marchandises du professionnel de transport auprès de l’assureur pour le compte de son client.

Ainsi, l’assurance marchandises transportées joue un rôle essentiel pour les importateurs et exportateurs dans un commerce international de plus en plus vulnérable aux risques d’avarie inhérent au transport des marchandises.

TOÉ Serge, Représentant d’Anaxar au Burkina Faso et Responsable des opérations

Faisons la connaissance de Serge

Je suis Serge Rodrigue TOÉ , diplômé de l’académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer d’Abidjan. J’ai également une licence en droit de L’UCAO-UUA. Précédemment agent chargé de la veille Logistique et de la statistique d’exploitation à la Chambre de Commerce et d’industrie du Burkina Faso.

  • Comment vivez-vous l’aventure ANAXAR et quel a été le projet dont vous êtes le plus fier ?

Il y a 2 mois j’intègre l’équipe d’ANAXAR, en tant que Représentant BURKINA FASO et Responsable des opérations.

Il faut dire que je vis l’aventure ANAXAR comme un voyage. C’est une nouvelle aventure dans laquelle il y a des défis à relever et je suis fier d’appartenir à cette équipe dynamique.

Alors le projet dont je suis le plus fier, c’est la coordination des opérations pour l’acheminement de 1000 tonnes de vivres au BURKINA pour le compte de Maersk TOGO. C’était un défis dont je suis particulièrement fier et je remercie toute mon équipe pour cela.

  • Quels seront vos futurs challenges ?

Les futurs challenges seront de mettre une équipe dynamique du côté de Ouagadougou pour que nos opérations sur le plan national comme sur le plan international soient irréprochables.

  • Positionner ANAXAR sur le marché Burkinabè dans le domaine des services de transports.
  • Sortir du cadre informel le secteur de transport, un secteur en proie à d’énormes difficultés.
  • Innover en apportant notre touche personnelle à notre offre de transport. Car comme on le dit à ANAXAR « Nous sommes la solution à votre souci de transport »
  • Quels sont les valeurs qui vous permettent d’exercer vos fonctions de représentant et de responsable des opérations ?

Les activités liées à mon poste requièrent de :

  • L’honnêteté
  • La rigueur
  • La promptitude
  • Le don de soi

Les dangers liés aux mauvais choix du transporteur

Le transport de marchandises a été à l’origine même du commerce, devenant progressivement un facteur important de l’évolution dans le monde.

Il joue depuis lors un rôle économique dont l’importance ne fait que croître.

Mais ce domaine comporte des risques, que nous verrons ensemble, lorsqu’il n’est pas exercé par des professionnels :

– Perte de marchandises

– Retards  de livraison

– Vol de marchandises

– Perte de la confiance de vos clients

– Etc…

ANAXAR dispose d’un réseau de  transporteurs professionnels rigoureusement sélectionnés pour vous servir en toute sécurité.

CHOISIR LE BON MODE DE TRANSPORT ET UN BON TRANSPORTEUR EST DETERMINANT

Quelques critères de sélections :

Pour réussir à l’exportation, il est essentiel d’élaborer une bonne stratégie de transport. Il est donc fondamental que l’exportateur connaisse et comprenne les différents modes de transport avec leurs avantages et inconvénients, pour choisir celui qui répondra le mieux à ses besoins et ceux de son client. En effet, livrer un produit dans un pays étranger peut s’avérer une tâche hautement complexe.

LES FACTEURS DU PRODUIT

Pour choisir un moyen de transport, il y a certaines étapes à suivre. Il faut premièrement connaître certains facteurs de votre produit. Est-il dense et lourd ? Volumineux et léger ? Fragile ou périssable? Les quantités à expédier vous permettent-elles d’expédier en charge partielle ou entière ? Ces questions demandent d’être répondues afin de procéder à un choix éclairé.

LE DELAI DE LIVRAISON

La deuxième étape consiste à analyser les besoins du client et le délai de livraison. Le délai de livraison joue un rôle majeur dans le choix d’un mode de transport (aérien plutôt que maritime, ferroviaire plutôt que routier), selon les besoins du client, les caractéristiques du produit et les conditions du contrat de vente. Généralement, c’est le client qui déterminera quand il souhaite recevoir la marchandise.

L’EMBALLAGE

Il peut également exiger un type d’emballage précis. Par exemple, un produit destiné à la consommation, peut demander un emballage spécial et un étiquetage conforme.

Pour des raisons de protection des marchandises, certains clients peuvent exiger que les palettes ne soient pas empilées dans la remorque. Certains clients pourraient également demander des grandeurs de palettes hors normes pour certains produits. Ces exigences particulières auront une incidence importante sur le coût du transport.

LES SOUMISSIONS

Tous ces éléments auront un impact sur le choix du mode de transport ou sur les coûts. Une fois qu’on connaît tous ces éléments, on peut sélectionner un mode de transport et demander quelques soumissions à des transporteurs. La soumission doit comprendre notamment le coût du fret, le coût du supplément de carburant (fuel surcharge) et les coûts d’assurance, si requis.

LE SERVICE-CLIENT

Même si avoir un bon prix est toujours important, la réputation de fiabilité du transporteur et sa politique de service après-vente sont aussi des facteurs critiques. Il faut s’informer à savoir si un transporteur particulier respecte les horaires et les délais de livraison. Comment va-t-il répondre en cas de bris des marchandises ou d’une réclamation pour bris ? Est-ce que la procédure sera simple, longue ou compliquée ? Un bon moyen de le savoir est de demander au transporteur des références de clients ou de communiquer avec d’autres expéditeurs pour obtenir leurs commentaires sur un transporteur en particulier.

L’ITINERAIRE

En ce qui touche à l’itinéraire, le plus important est de toujours utiliser la ligne la plus directe possible, afin de réduire au minimum le nombre de ruptures de charge (manipulation des marchandises), même si parfois ça coûte un peu plus cher. On réduit ainsi le risque de bris ou de vol. D’ailleurs, pour bien se préserver, vos produits doivent être, non seulement bien emballés, mais également expédiés de la façon la plus sécuritaire possible. Le coût le plus bas ou la rapidité la plus grande ne sont pas les seuls critères de choix à considérer.